bacon_oedipus


"Je marche à quatre pattes le matin, deux le midi et trois le soir. Qui suis-je ?"


Oedipe se gratta la tête devant le sphinx, pointa son doigt sous sa narine droite (il paraît que ça aide à réfléchir), tapota ce même doigt sur son menton et une ampoule éclairée s'alluma soudainement au dessus de sa tête. Mais bon sang de bonsoir, c'est bien sûr... C'est l'homme... car petit il marche à quatre pattes, grand il se tient sur ses deux jambes et plus vieux, il s'aide d'une canne. Il alla prononcer la réponse quand soudain le doute s'empara de lui ... Il vit en pensée un petit garçon qui au lieu d'évoluer à quatre pattes, rampe et lustre le plancher de ses parents. Le tic-tac du chronomètre du Sphinx rendait la situation tendue. Les minutes s'écoulèrent ainsi... jusqu'au moment où Oedipe se fit dévorer par le Sphinx, le temps imparti étant dépassé. Grâce à Victor, Oedipe ne put épouser sa mère et ne sera plus complexé du tout puisque bel et bien digéré par la bête immonde. Freud ne put expliquer certaines névroses et depuis, on pense que le doudou est responsable de bon nombre de détresses sexuelles et adultes ce qui a rendu folles un bon nombre de nounous et autres personnels des crèches...

Merci qui ?

Merci Victor.