gremlins_1


E
n me réveillant ce matin, quelques flashs de ma nuit passée me sont revenus en boomerang. De gentilles bestioles à fourrure très mignonnes se reproduisaient au contact de l'eau et devenaient de terribles et gesticulants monstres en latex si et seulement si ils passaient à table après minuit. Après un réveil en sursaut, les yeux grand ouverts, les nerfs en pelotes, j'ai analysé le come-back de ce film de jeunesse, les "gremlins" et les raisons pour lesquelles mon petit inconscient avait remis ce film sur la pile de mes rêves.

gremlins1_5

Tout est venu quand mon cher fiston a montré les premiers signes de dédoublement de personnalité. Le jour, tendre, bougeant les bras en signe amical et m'invitant, si cela me plaît, à le prendre dans ses bras. La nuit, des cris plus ou moins aigus après le dernier biberon pour la route, des cris d'impatiences de petit tyran après le bain, des gesticulations de techtonique à côté de la plaque quand il se love dans son "baby cocon", et le crachat de tétines  en direction de ses parents (paf dans l'oeil de papa, 50 points)... Le petit trésor a donc bel et bien compris la différence entre le jour et la nuit. Merci.

Une fois ce douloureux réveil passé, je me suis  plongé dans les pages jaunes à la recherche d'un professionnel apte à résoudre mon problème de gremlins. Parcourant les pages "puériculture", "pédiatrie" et  "exorcisme", je fus tiré de mon inquiétude par une voix me faisant revenir à la raison et à la maison : "mais voyons, il a dormi toute la nuit , mais a été particulièrement pénible durant la journée d'hier"...

Le choc.

Serait-ce moi qui confond le jour et la nuit ? Mon songe était-il mensonge ? Qui a dévasté l'appartement si ce n'est lui?

Si vous aussi êtes victimes de paranoïa hallucinatoire post paternité. Contactez-moi...