P1010741
P1010703

Non, vraiment pas tout seul. Le conflit Jeff Koons vs Louis XIV fait décidément recette. Les parisiens retournent à Versailles pour l'occasion et cohabitent dans les files d'attente avec les touristes du monde entier... Ah si chacun s'était donné la main, quelle belle performance cela aurait été et quel beau geste pour la paix dans le monde !
Pour rappel : il y a quelques jours, je m'étais roulé par terre de rire (au mépris de toute hygiène) en lisant cette citation d'une japonaise en pleurs dans un quotidien gratuit : "Venir à Versailles était mon rêve. Et là, tout est gâché à cause de ce gros caniche violet". Au fond, je vous rassure, c'était nerveux. Car je la comprends un peu cette pauvre touriste venue réaliser son rêve. J'ai du coeur, oui, un peu!
Pour être franc, le scandale, la polémique, l'outrage aux bonnes moeurs et à la bienséance sont surtout de magnifiques coups de pubs...
Et je suis très sensible à la pub. Après une heure d'attente, nous voilà entrer dans le magnifique château de Versailles, bousculant ici et là des touristes logés aux premières places. Premier Koons, celui qui est flou ci-dessus (l'émotion) et super net ci-dessous (je me suis remis de mon émotion) : il s'agit d'une fleur.

P1010702
P1010706

Après avois parcouru quelques salles, voici le FAMEUX caniche violet qui a humidifié bien des "kleenex" :

P1010713P1010714
P1010718

Pas de quoi fouetter un chat, non?

Continuons avec quelques unes de ses oeuvres : le lapin, le Jackson et le homard.

P1010723P1010727
P1010732

La galerie des glaces est bleue ...

P1010744
P1010743

... le coeur est rouge

P1010762

et les aspirateurs de Marie-Antoinette?

P1010757

A mon sens, les oeuvres de Jeff Koons ne défigurent pas les salles du château. Elles permettent de créer la surprise et l'attente dans un lieu somme toute très connu. Mais l'aventure ne s'arrête pas là...

... à l'extérieur, la foule en délire attend les grandes eaux musicales

P1010774

Les premiers jets d'eau se font attendre avant qu'une jeune femme munie d'une lourde clef actionne les premières fontaines :

P1010775P1010779

P1010780P1010781

P1010792P1010788

P1010794

Après le marathon des grandes eaux musicales, allons chez Marie-Antoinette, en compagnie d'un ange :

P1010831P1010832

P1010837P1010829

P1010834

P1010843

Après le petit trianon, retour au château, déserté (enfin) pour un dernier Koons pour la route :

P1010857

P1010846

P1010860

P1010862

Magnifique dimanche, non?