goutchlore_gc

Après un premier épisode consacré à la plouf attitude (ici),voici un second épisode autour de l'eau chlorée et de son goût si particulier... Vous avez rêvé d'une BD sur votre discipline sportive préférée, Bastien Vivès l'a fait !
Rappel pour les néophytes, le rituel du parfait petit nageur est celui-ci : vestiaire, passage obligatoire sous la douche et dans le pédiluve, expression de vif étonnement ("l’est froiiiiide !"), crawl, brasse coulée, dos crawlé (sans rétro), accélération, ralentissement, slalom, esquive horizontale ou verticale (vive le sous l’eau), passage réconfortant sous la douche chaude et retour fourbu dans les vestiaires...

Dans le goût du chlore, une bande dessinée de Bastien Vivès (voir son blog ici), un jeune homme se rend à la piscine une fois par semaine, contraint et forcé par son kiné et un mal de dos persistant. Assourdi par un très joli bonnet bleu, il s’élance dans l’eau turquoise et chlorée du bassin. Le monde du silence est à sa portée, seuls les quelques battements des autres nageurs le distraient dans sa tâche... jusqu’au jour où une jeune nageuse, bien plus douée que lui, capte son attention. De mercredi en mercredi, le jeune homme l’attend, s’inquiète de ses retards et ose un beau jour lui adresser la parole.

Elle lui donne alors quelques conseils de natation (le lecteur en bénéficie également) et se dévoile à lui par épisode, le temps d’une pause entre deux longueurs. Lorsqu’elle ne vient pas, il touche "le fond de la piscine". L’émoi est bel et bien là, d’une case à la suivante. La piscine est ici le théâtre d’une jolie rencontre. Le goût du chlore est sensible, intime et pudique, tout en silence et en retenue. De quoi y puiser la force d'aller et de retourner à la piscine !